serac

Revue des forces offensives - Paris

Le retentissant transfert de Neymar au PSG va obliger le club à vendre une partie de son effectif, certes pléthorique, mais non-dénué de joueurs dispensables. L'occasion de repartir sur une base saine après une politique décousue en terme d'achat de joueur.

Faisons tout d'abord un bilan de l'influence des différents joueurs au cours de la saison 2016/2017.

Comment lire ce graphe ?

  • ce graphe présente les différences de buts par 90 minutes du PSG lors de la saison 2016/2017 de Ligue 1
  • pour chaque joueur, on compare la différence de buts avec ou sans le joueur
  • les joueurs sont ordonnés suivant l'écart entre différence de buts avec ou sans le joueur
  • nous avons écarté les joueurs ayant joués moins de 500 minutes ou ceux ayant été absents moins de 500 minutes dans la saison

Un rapide coup d'oeil ci-dessus permet de conforter ce que nombre d'analystes pressentent lorsqu'il s'agit de comparer les joueurs qui se partagent un même poste au sein de l'effectif du PSG ; on pense notamment à Thomas Meunier et Serge Aurier pour le poste de latéral droit ou Kevin Trapp et Alphonse Areola pour le poste de gardien.
Les départs déjà enregistrés ou probables de Matuidi, Motta, Krychowiak, Aurier et Ben Arfa ne devraient pas trop gripper la machine parisienne, bien au contraire.
Le problème majeur du PSG réside dans l'acquisition d'un gardien digne du club.


Regardons plus en détail les actions décisives pour les joueurs offensifs qui resteront à priori pour la saison à venir :

Edinson Cavani a réussi à combler le départ d'Ibrahimovic, malgré un profil de finisseur qui semble plus limité que celui du Suédois. Son association avec Neymar semble prometteuse, même si le joueur a tendance à s'effacer avec la présence d'un attaquant plus créatif à sa hauteur comme ce fut le cas avec Ibrahimovic.

Lucas Moura sort d'une saison relativement aboutie en terme de statistiques. Pour autant, le joueur semble avoir atteint ses limites. Un bon second couteau s'il reste.

Javier Pastore sort d'une saison compliquée par les blessures. Le fragile Argentin semble doté d'un potentiel conséquent, bien qu'enlisé sur les pelouses de Ligue 1. On peut sans doute parler de gâchis.

Julian Draxler a semblé apporter un nouveau souffle au club lors de son arrivée. Concernant la Ligue 1, il s'agit largement d'un faux-semblant si l'on en croit ses seules statistiques.

Angel Di Maria laisse, comme son compatriote Pastore, l'impression de ne pas s'épanouir pleinement en Ligue 1 et ce malgré un bilan correct. Espérons pour lui que l'arrivée de Neymar relancera à nouveau chez lui un élan créatif devenu trop intermittent.

Le PSG adopte une attitude boulimique quant à ses joueurs, comme si le talent pouvait s'additionner aussi trivialement. Pour autant, oui, le club devrait écraser la concurrence en Ligue 1. Comme un enfant des fourmis sur le chemin de l'école... avec un bref sentiment de gloire et de puissance bien vite dissipé.