serac

Revue des forces offensives - Lyon

Lyon

Avec le départ de Lacazette pour Arsenal, de Tolisso pour le Bayern et de Valbuena pour Fenerbahçe, l'attaque de l'OL se retrouve dans une grande incertitude (sans même évoquer Ghezzal et Gonalons qui semblaient n'apporter plus grand chose à l'équipe).

Tout d'abord, un premier graphe afin d'évaluer l'apport en terme de différence de buts des joueurs clés de l'OL lors de la saison 2016/2017.
Bonne surprise, parmi les grands partants de l'été, seule la présence de Valbuena augmente sensiblement le nombre de buts marqués par l'équipe : 2.3 quand il est sur le terrain contre 1.8 sans lui. Mais nous ne répéterons jamais assez la grande prudence nécessaire à l'abord de ce genre de statistiques.

Comment lire ce graphe ?
  • ce graphe représente la différence de buts par 90 minutes pour chaque joueur de l'OL lors de la saison 2016/2017.
  • les joueurs sont ordonnés suivant l'écart entre différence de buts avec ou sans le joueur
  • nous avons écarté les joueurs ayant joués moins de 500 minutes ou ceux ayant été absents moins de 500 minutes dans la saison


Évaluons maintenant les joueurs restant :

Nabil Fekir semble n'avoir jamais retrouvé le niveau qu'il laissait entrevoir avant sa blessure. Moins incisif qu'alors, le joueur séduit toujours par intermittence.

Memphis Depay affiche un bilan très encourageant (12 actions décisives en moins de 1200 minutes). Une bonne surprise en terme de statistiques mais qui demande confirmation tant le joueur ne brillait pas sous les couleurs de Manchester United.

Le jeune Maxwell Cornet laisse entrevoir un certain potentiel que ne révèlent pas forcément ses statistiques individuelle en terme d'actions décisives (7 en presque 1900 minutes). Néanmoins, Lorsqu'il est sur le terrain, son équipe marque 2.6 buts par 90 minutes contre 1.4 buts en son absence. Cette différence est spectaculaire et demanderait de creuser un peu plus son cas.

Les arrivées de Bertrand Traoré et Mariano Diaz laissent entrevoir une volonté certaine de la part club rhodanien de spéculer sur de jeunes joueurs offensifs afin d'engranger de grosses plus-values. Cela laisse une marge d'erreur conséquente quant à l'évaluation du potentiel offensif de l'OL. si Traoré présente des statistiques tout à fait honnêtes pour son âge, il est très délicat de vouloir jauger Diaz pour le moment.